L’enseignement de l’informatique en France

7 mars 2019 admin 0 Commentaire

L’informatique n’a jamais été autant vulgarisé qu’en ce XXIe siècle. Ici en France, les premiers balbutiements de l’enseignement de l’informatique datent des années 70. Et depuis, l’informatique a fait son apparition dans les écoles, devenu une matière à part entière. En 2000, le brevet informatique et Internet a été créé. Mais que peut-on dire de la position de la France au niveau mondial ?

Notre position dans le monde

Notre pays se place comme étant le mieux placé quant à l’enseignement de l’informatique, la formation des enseignants et la mise en place du matériel informatique dans les écoles. Il semble que seule la Grande-Bretagne atteint notre niveau actuel. D’autres pays européens tels que l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse sont également en progression mais nous avons une bonne longueur d’avance par rapport à eux. Que dire de l’Amérique ? Au Canada et aux Etats-Unis, comme on peut s’y attendre, les écoles sont dotées d’un bon nombre de matériels informatiques, mais curieusement, ils ne sont pas plus que ceux que détiennent nos écoles. L’enseignement et la qualité de l’enseignement de l’informatique en France sont de loin meilleurs.

Dans le premier et le second degré

En France, dès le CP, on familiarise les élèves avec l’informatique et avec les différents matériels informatiques. En cycle 2, c’est-à-dire en CP et en CE, on leur apprend quelques bases du langage informatique et les connexions entre les matériels. Le concept de saisie, de traitement, de sauvegarde et de récupération de l’information leur est transmis. On leur enseigne notamment le traitement de texte sur la façon de supprimer un mot, une phrase, etc., sur la manière de copier et de déplacer une partie ou la totalité d’un texte, et sur comment utiliser un correcteur d’orthographe. Puis, en cycle 3, on initie déjà les élèves à la notion de programmation et pour cela, on leur présente des logiciels de calculs, des outils de traitement d’images et de sons, des moteurs de recherches. En cycle 4, c’est dans le cadre des mathématiques et de la technologie qu’on leur enseigne l’informatique. Et là, on leur apprend à écrire, à mettre au point et à exécuter un programme. En seconde, on propose aux élèves « l’informatique et la création numérique » dans le cadre duquel ils apprennent à résoudre des problèmes et à réaliser des projets. En 1e et terminale, le cours d’informatique est facultatif mais il a pour but d’aider les élèves à approfondir leurs acquis.

Et dans l’enseignement supérieur ?

Les élèves peuvent s’orienter vers des études courtes en informatique ou des études longues. Pour les études courtes, elles durent 2 ans, dont les BTS qui préparent pour les métiers de l’informatique. Il existe plus de 100 établissements qui les proposent en France et le taux de réussite caracole à plus de 80 %. Il y a aussi le DUT, un diplôme moins professionnel, proposé par presque 70 établissements. Les études longues, à partir de 3 ans, se font dans les écoles d’ingénieurs et à l’université.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *